Cyprien Verseux, membre de l’APM, qui avait effectué une mission de simulation de vie sur Mars avec la NASA en 2015-2016 (isolement de 6 scientifiques pendant un an, dans un dôme à Hawai, mission HiSEAS-IV), est en ce moment responsable de la mission d’hiver sur la base antarctique Concordia. Ils sont 13, isolés du reste du monde pendant tout l’hiver austral, à savoir depuis début février et au moins jusqu’à début octobre. Ces conditions extrêmes s’apparentent aux conditions de vie d’un éventuel équipage sur Mars : -70°C (et -90 ressentis), pression 0,6 bar, nuit pendant 3 mois, aucune vie animale ni végétale, pas de possibilité d’évacuation, et les humains les plus proches sont des Russes tout autant isolés à 550km de là. D’ailleurs dans le groupe figure une chercheure en médecine de l’Agence Spatiale Européenne qui mène diverses études sur leur adaptation à ces conditions.