L’espace, et plus particulièrement l’exploration spatiale, s’invitent de plus en plus dans la campagne électorale américaine, comme en Europe.

Quelques extraits de déclarations, relevées par Space News :

 

Du côté de Barack Obama :

« Ces dernières années, Washington n’a pas su attribuer à la NASA une mission solide, équilibrée et financé au bon niveau. Bien que le personnel excellent de la NASA travaille d’arrache-pied sur ces nouvelles frontières et accomplissent des merveilles, les Américains ne sont plus à même d’être inspirés comme ils le furent dans le passé ».

 

Du côté de John McCain :

« Si mon concurrent semble se satisfaire du désengagement pour dix ans des Américains de l’exploration de l’espace, ce n’est pas mon cas. En tant que président, j’agirai pour que nos astronautes continuent d’explorer l’espace, et pas seulement en prenant place dans le vaisseau de quelqu’un d’autre [ndT : allusion à la dépendance des Américains envers les Russes dans la période entre la fin des vols de Navette et la disponibilité d’Orion et de son lanceur Ares 1]. J’entends m’assurer que le programme Constellation de la NASA dispose des ressources nécessaires pour nous permettre d’entrer dans une nouvelle ère de l’exploration humaine de l’espace ».

 

Il semblerait donc que du côté des candidats, il y ait unanimité pour soutenir le programme d’exploration et renforcer le financement de la NASA. Ce soutien des deux partis se manifeste déjà au Congrès, dont les deux chambres se sont accordées pour envisager d’accroître très significativement le budget de l’agence. Malheureusement, le calendrier des travaux parlementaires, raccourci par la campagne présidentielle, ne devrait pas permettre de passer à l’acte et l’on risque de voir le budget 2008 tout simplement reconduit pour 2009 (au moins pour la moitié de l’année fiscale) !

 

Espérons que les déclarations enflammées des candidats s’avéreront plus consistantes lorsque la nouvelle administration se trouvera au pied du mur…