Après le report d’ExoMars, annoncé la semaine dernière par Jan Woerner et de Dmitry Rogozin, respectivement directeur général de l’Agence spatiale européenne et chef de mission de Roscosmos, la NASA a révélé rencontrer quelques soucis financiers. Les surcoûts liés au rover, au retour des échantillons et à l’orbiter menacent les missions en cours.

Les récentes réunions du comité consultatif ont défini les objectifs pour l’exercice de l’année 2021.

La pièce maîtresse de la NASA est Mars 2020, avec l’envoi du rover “Perseverance” en juillet prochain. Mais, les budgets estimés pour cette mission devraient approcher des 2,04 milliards de dollars, soit une augmentation de 21% des coûts estimés lors de la programmation de la mission en 2017.

 
   


Les missions en cours, telles,   Curiosity et Mars Odyssey, ou futures : Mars Sample Return, dont le retour des échantillons est prévu en 2026, risquent de connaître une baisse de budgets ou un possible report.

 Crédits NASA

Lori Glaze, directrice des sciences planétaires de la NASA, s’est voulue rassurante en précisant que la mission Mars 2020 est « la priorité la plus élevée ». « Nous allons nous assurer que nous atteindrons cette fenêtre de lancement en juillet » a-t-elle poursuivi, avant d’annoncer que « Mars 2020 avance comme prévu e que tout est, jusqu’à présent, très bien sur la bonne voie. ».

Sitographie :

En ligne sur https://spacenews.com/overstressed-nasa-mars-exploration-budget-threatens-missions/ [consulté le 22/03/2020].