Des compte-rendus quotidiens de la répétition de la simulation AMADEE-15 sont disponibles pour les membres APM sur l’espace membres. Devenez membre vous aussi en adhérant à l’association sur cette page

Fin juillet début août, l’association Planète Mars participe à la simulation d’exploration martienne organisée par l’ÖWF autrichien sur le glacier rocheux de Kaunertal à proximité d’ Innsbuck. Un glacier rocheux (glace recouverte de roches) constitue probablement une configuration de terrain qui sera rencontrée sur Mars. On peut découvrir la zone en temps réel car elle est équipée de webcams. L’exercice de simulation est désigné AMADEE 15. Nous avions annoncé cette opération dans un précédent article sur notre site.

a15-20150710-image001

(Doc. ÖWF)

 

Comme à son habitude, le forum spatial autrichien ÖWF, pour assurer une préparation optimale de l’opération, a réuni en son centre d’Innsbruck les différentes équipes concernées, les expérimentateurs bien sûr, mais aussi les astronautes analogues qui opèreront en scaphandre Aouda, et toutes les équipes support qui seront localisées soit sur le terrain, soit dans le centre de support de mission à Innsbruck.

imgp6472 r

La répétition générale a lieu du 10 au 12 juillet dans le bâtiment support de mission de l’ÖWF à Innsbruck et dans une salle de réunion voisine (doc. A. Souchier)

 

Première réunion ÖWF

Plus de 40 personnes représentant 19 nations participaient à la réunion d’ouverture, le matin du 10 juillet (doc. A. Souchier)

 

a15-20150710-image007

H-23 jours et 18 heures avant le début de la simulation (doc. S. Gerard)

Flight control le 11

La fin de matinée du 10 juillet a été consacrée à la visite du bâtiment de support de mission dont les différentes pièces abritent des équipes spécialisées dans la préparation et la conduite des opérations ainsi que dans le recueil des résultats. Le « directeur de vol »  dont l’équipe est en contact avec le terrain, anime l’ensemble depuis la salle des opérations visible sur cette image. (Doc. A. Souchier).

Flight control le 11 2

Dans la salle des opérations une signalétique rappelle la situation des opérations : code vert (tout est normal), code orange (attention), code rouge (urgence et arrêt des opérations)

Salle scaphandre

 

La salle des scaphandres Aouda X et Aouda S au sous sol du bâtiment. C’est le lieu où se déroulera la simulation de la simulation le samedi 11 juillet. (Doc. A. Souchier)

a15-20150710-image009

Dans l’après midi du 10 juillet les expérimentateurs, dont “Planète Mars”, ont commencé à présenter leurs expériences. Ces présentations continueront le lendemain.

 

Lors de la campagne AMADEE Planète Mars conduira deux expériences : le Véhicule de Reconnaissance de Paroi dans une configuration très proche de celle expérimentée lors de la simulation MDRS 151 de 2015, et une expérience de cartographie/observation d’Activité Extra Véhiculaire par caméra emportée par ballon voisine de ce qui avait été réalisé lors de la simulation MDRS 43 de 2006 par Olivier Walter et Pierre Brulhet.

L’expérience ballon

Le ballon transporte une caméra haute définition à une altitude d’une trentaine de mètres et est relié par un fil à l’un des opérateurs en scaphandre. L’exploitation des images permet de faire une cartographie du chemin parcouru, de voir le contexte dans lequel des prélèvements d’échantillons sont effectués ou de suivre les opérations effectuées par les opérateurs (par exemple pour mesure du temps que prend la réalisation d’activités). Un ballon sur Mars devrait avoir, pour la même charge utile que sur Terre un volume 77 fois plus grand ce qui correspond à une augmentation de taille dans un rapport 4,5 sur chacune des dimensions. La charge utile pour la simulation AMEDEE a une masse de 150 g et la masse totale avec le ballon est de 340 g. On peut imaginer une charge utile plus miniaturisée qui demanderait, sur Mars, un volume ballon guère plus élevé que sur Terre. Ce projet a déjà fait l’objet d’un article antérieur sur le site membres.

a15-20150710-image011

Le ballon MDRS 43 (doc. MDRS 43)

 

a15-20150710-image013

Exemple de cartographie partielle d’EVA obtenue lors de MDRS 43 (doc. MDRS 43)

 

a15-20150710-image015

Un nouveau ballon semblable à celui de la simulation MDRS 43 a été réalisé en préparation de la simulation AMADEE-15

 

Le Véhicule de Reconnaissance de Paroi

De retour en pièces détachées de l’Utah après la simulation MDRS 151 (voir ici et ), le Véhicule de Reconnaissance de Paroi a été réassemblé et le fonctionnement de ses équipements vérifié. Ce véhicule a pour mission d’envoyer une caméra (ou d’autres instruments) sur des pentes trop dangereuses pour un astronaute en scaphandre, l’astronaute (et jusqu’à présent des astronautes analogues) descendant puis remontant le véhicule le long de la pente à explorer au moyen d’une corde; les expérimentations ont pour but de trouver la meilleure configuration « tout terrain », la manière de renseigner l’opérateur sur la situation du véhicule qu’il ne voit plus dans la pente et de démontrer la capacité à cartographier le terrain parcouru et y déceler des particularités géologiques ou minéralogiques remarquables.

a15-20150710-image017

Le 3 juillet le remontage est terminé. A gauche le ballon MDRS 43 ; à droite une version antérieure du VRP, le VRP 2 qui a été utilisé en simulation lors de MDRS 2 et MDRS 7. La version actuelle du véhicule est la 3.5. Le passage de la configuration 3.4 à la 3.5 est caractérisé par l’installation d’un système de balayage angulaire Bescor qui fait régulièrement et automatiquement pivoter la Hazcam de + ou – 170 ° autour d’un axe médian orienté vers le bas. Cela permet à l’opérateur qui reçoit l’image sur un moniteur d’avoir une meilleure perception du terrain qui attend le véhicule vers le bas ou vers le haut.

A suivre…

 

a15-20150710-image019

(Doc. ÖWF)

Des compte-rendus quotidiens de la répétition de la simulation AMADEE-15 sont disponibles pour les membres APM sur l’espace membres. Devenez membre vous aussi en adhérant à l’association sur cette page