La sonde européenne Mars Express opère depuis bientôt 12 ans en orbite autour de Mars. Sa satellisation était intervenue le 25 décembre 2003. On peut accéder sur le site de l’ESA à des informations régulières sur la mission (en anglais) ainsi qu’à des informations générales sur l’exploration martienne. Si tout se déroule correctement une deuxième mission européenne (ExoMars) devrait commencer autour de Mars et sur Mars à l’automne prochain. Les matériels sont en cours d’achèvement.

La dernière image Mars Express affichée sur le site ESA concerne une zone du grand canyon Valles Marineris et plus particulièrement Aurorae Chaos et Ganges Chasma. De grands volumes d’eau ont jadis coulé dans cette zone mais le canyon Valles Marineris est au départ une faille et non une vallée creusée par l’eau même si on considère que des écoulements en particulier en provenance de ses parois (fonte de glaces souterraines) ont élargi le canyon.

aurorae_chaos_and_ganges_chasma (1) vertical

Cette vue de Mars Express prise le 16 juillet s’étend sur 170 km du Sud au Nord et traverse une partie du Canyon Valles Marineris dans la zone de Ganges Chasma et Aurorae Chaos (doc. ESA/DLR/FU Berlin, CC BY-SA 3.0 IGO)

Aurorae_Chaos_and_Ganges_Chasma_in_context_node_full_image_2

Le petit rectangle indique la zone présentée sur l’image ci-dessus. Les couleurs indiquent les altitudes. (Doc. NASA MGS MOLA Science Team)

Aurorae_Chaos_and_Ganges_Chasma_topography (1)

Les altitudes de la zone photographiée présentées par des couleurs selon l’échelle figurant ci-dessous. Le dénivelé de la partie abrupte est de 2500 m et le dénivelé total jusqu’au fond du canyon de 5000 m. La pente moyenne des parties abruptes est de l’ordre de 30 °. (Doc. ESA/DLR/FU Berlin, CC BY-SA 3.0 IGO)

Echelle

Aurorae_Chaos_and_Ganges_Chasma détail 3

Mise en évidence des éventails alluvionnaires dans le haut de l’image (doc. ESA/DLR/FU Berlin, CC BY-SA 3.0 IGO)

Perspective_view_in_Aurorae_Chaos_Ganges_Chasma (1)

La même zone en perspective. Dans la partie la plus haute des bords du canyon la pente  atteint et dépasse la limite d’éboulement qui est de 35 °. (Doc. ESA/DLR/FU Berlin, CC BY-SA 3.0 IGO)

Perspective_view_in_Aurorae_Chaos_Ganges_Chasma détail

Traces d’éboulements ou écoulements dans la partie gauche de l’image ci-dessus (doc. ESA/DLR/FU Berlin, CC BY-SA 3.0 IGO)

Perspective_view_in_Aurorae_Chaos_Ganges_Chasma détail 2

Les vallées qui entaillent le flanc du canyon se poursuivent dans la partie moins pentue en lits larges d’écoulements (doc. ESA/DLR/FU Berlin, CC BY-SA 3.0 IGO)

Aurorae_Chaos_and_Ganges_Chasma détail 4

Des gradins dans les flancs des élévations qui parsèment le fond du canyon semblent indiquer des niveaux d’écoulement différents dans le temps (doc. ESA/DLR/FU Berlin, CC BY-SA 3.0 IGO)