La commission Européenne et l’Agence Spatiale Européenne ont organisé le 10 novembre en Italie, à Lucca, comme annoncé depuis un an, une conférence qui a réuni 28 pays (sur 41 invités) dépassant ainsi  comme cela était visé le seul cadre Européen. Il avait été décidé l’an dernier à Bruxelles la création d’une « Plateforme Internationale de Haut Niveau pour l’Exploration Spatiale ». La réunion de Lucca est ainsi la première de cette nouvelle entité, en même temps que la 3 ème Conférence Internationale sur l’Exploration après Prague (2009) et Bruxelles (2008). L’objectif, à Lucca, était de rassembler des responsables gouvernementaux et non seulement des responsables d’agences.

La première rencontre de la Plateforme Internationale de Haut Niveau pour l’Exploration à Lucca (doc. ESA)


Une déclaration commune a été adoptée dans laquelle les gouvernements s’engagent à entamer un dialogue ouvert et de haut niveau (à niveau gouvernemental en fait) sur l’exploration spatiale. Les USA ont proposé d’héberger la prochaine rencontre. La déclaration est disponible en anglais sur http://esamultimedia.esa.int/HSO/DeclarationLucca.pdf

Jean Jacques Dordain, Directeur Général de l’ESA (doc. ESA)


On a noté aussi la représentation d’organisations internationales comme l’ISECG (groupe de travail des 14 principales agences spatiales mondiales sur l’exploration – voir https://www.planete-mars.com/la-feuille-de-route-exploration-de-lisecg/), et l’UNCOPUOS (Comité des Nations Unies pour l’Utilisation Pacifique de l’Espace). A noter aussi la participation de la Chine.